Rémunération & masse salariale

Accueil \ Comment rémunérer aujourd’hui ? \ Rémunération & masse salariale

La rémunération globale représente la somme de la rémunération directe versée à échéance mensuelle ou celle fixée pour l’atteinte des objectifs, de la rémunération différée et des périphériques de rémunération.

La rémunération directe

Les éléments de rémunération qui sont versés en contrepartie du travail, dès la réalisation de celui-ci, représentent la rémunération directe. Pour une majorité de salariés français, cette rémunération est entièrement en espèces : elle comprend un salaire de base fixe accompagné de primes fixes mensuelles comme la prime d’ancienneté, de fonction, de sujétion ou de primes fixes ayant une autre périodicité, comme le treizième mois versé annuellement.

À ces éléments fixes, s’ajoutent des éléments variables, prime de résultat, prime d’objectif ou encore bonus, qui sont versés en fonction de l’atteinte d’objectifs préalablement négociés. Ces éléments de rémunération sont versés mensuellement pour les éléments fixes de la rémunération, et à périodicité variable, le trimestre, le semestre ou l’année, pour la part variable.

À ces éléments de rémunération en espèces peuvent s’ajouter des éléments en nature, c’est le cas des salariés de la restauration qui bénéficient de repas nature ou d’autres salariés cadres à qui on attribue une voiture de fonction.

Autrement dit, la rémunération directe est versée immédiatement, une fois le travail réalisé.

La rémunération différée

En revanche, la rémunération différée a une périodicité de versement qui ne correspond pas à la périodicité de la paie, généralement beaucoup plus grande, pouvant même donner lieu au versement d’une rente au moment où le salarié prend sa retraite. Elle est constituée :

 

Des périphériques légaux

Il s’agit de la participation, de l’intéressement et de l’éventuel abondement de l’employeur lors de l’épargne salariale, des plans d’épargne entreprise (PEE) et des Plans d’Epargne Complément de Retraite (PERCO)

 

Des périphériques statutaires

Ils sont constitués d’un certain nombre d’éléments de rémunération attribués sous forme monétaire ou non, parmi lesquels on trouve les stock-options, l’actionnariat, les rentes de retraite qui ne seront versées qu’au moment de la retraite du salarié. On considère également les participations patronales aux régimes de prévoyance et de retraite complémentaires et supplémentaires, comme de la rémunération différée car ces cotisations vont entrainer le versement d’un complément de salaire en cas de maladie ou une pension de retraite le moment venu.

 

Ces composantes de la rémunération globale se répartissent en fonction de la temporalité de leur attribution, immédiate ou différée, comme cela est présenté dans le tableau ci-après intitulé « les composantes de la rémunération globale ». On trouve ainsi dans la rubrique « Rémunération Directe Monétaire Garantie » les éléments de rémunération les plus largement distribués dans les systèmes classiques comme dans les systèmes individualisés, tels que le salaire de base mensuel et les primes fixes mensuelles, incluant primes d’ancienneté, primes de fonction et primes de sujétion. Quant aux avantages en nature, juridiquement assimilés à de la rémunération, ils figurent dans les éléments de la « Rémunération directe non monétaire » bien qu’ils représentent au final une économie facilement chiffrable par leur bénéficiaire. Les primes de résultats, les primes d’objectifs et les boni, correspondent à la rémunération variable à court terme : ils sont positionnés dans la rubrique « Rémunération Directe Monétaire Aléatoire» car leur attribution dépend de l’atteinte des objectifs fixés. On trouve également les éléments de rémunération à moyen terme que sont les stock-options, la participation et l’intéressement lorsqu’ils sont placés sur le Plan d’Épargne Entreprise, dont le versement ou la hauteur du montant est aléatoire.

Sans oublier les temps attribués sous forme de congés supplémentaires, ou de crédits de temps pour étudier ou écrire, qui sont de plus en plus souvent valorisés et inclus en tant que tel dans la rémunération globale.

 

La rémunération globale

M

O

N

E

T

A

I

R

E

RÉMUNÉRATION DIRECTE

RÉMUNÉRATION DIFFÉRÉE

Garantie

Aléatoire

Garantie

Aléatoire

Salaire de base mensuel,

Appointements

Prime de résultat

Prime d’objectif

Bonus

Pension de retraite et complément de retraite

Participation non débloquée et

Intéressement placé

Primes fixes mensuelles ou à autre périodicité

Primes occasionnelles versées par le CE

Abondement patronal lors des placements salariaux sur PEE

Stock-options

Heures supplémentaires contractuelles

Heures supplémentaires occasionnelles

Complément de salaire en cas de maladie

Actionnariat

Jetons de présence

Heures complémentaires occasionnelles

Intéressement perçu

Participation débloquée

Prime pour médaille du travail

N O N

M

O

N

E

T

A

I

R

E

Avantages en nature : logement, voiture, repas, téléphone

Bons d’achat du CE

Repos compensateurs

Part patronale des régimes de prévoyance

Réduction sur des produits fabriqués par l’entreprise

Jours de congés spéciaux

Part patronale des régimes complémentaires de santé

Crédit de temps pour écrire ou pour étudier

Part patronale à un régime de retraite supplémentaire